Homéopathes Sans Frontières
France
Ouvrir à tous l’accès aux soins

Accueil du site > La lettre d’HSF pour tout savoir sur nos actions et AG > Lettre 33 Décembre 2011 > Nouvelles des missions Bénin

Nouvelles des missions Bénin

Juillet 2011

Voici quel­ques extraits du compte rendu de la ses­sion de juillet 2011 d’ensei­gne­ment de l’homéo­pa­thie au Bénin adressé par la Présidente d’ HSFBénin, le Docteur Clotilde Capochichi : « La ses­sion de juillet 2011 s’est dérou­lée entre Cotonou et Porto-Novo du lundi 27 juin 2011 au mer­credi 13 juillet 2011. Il s’agis­sait d’une ses­sion unique pour la troi­sième année, afin de ter­mi­ner avec l’ancienne for­mule pour pou­voir démar­rer à partir de jan­vier 2012 la nou­velle pro­gram­ma­tion de la for­ma­tion en homéo­pa­thie. Les cours ont démarré à Cotonou avec les ensei­gnants de HSF-Bénin ren­for­cés secondai­re­ment par les ensei­gnants de HSF-France. La mis­sion de Monsieur Jacques Bourmaud et de Madame Martine Durand Jullien s’est dérou­lée du 29 juin au 13 juillet dans de très bonnes condi­tions.

La ses­sion de for­ma­tion, comme à l’ordi­naire, a été com­po­sée de consul­ta­tions didac­ti­ques les matins, et de cours magis­traux les après-midi. Un des temps fort a été la FMC (for­ma­tion médi­cale conti­nue) des anciens du 02 juillet 2011 à Porto-Novo animée par le Dr Jacques Bourmaud. Parmi les 32 par­ti­ci­pants, on compte des étudiants de 3ème année et des homéo­pa­thes en fin de for­ma­tion de base. Tous les par­ti­ci­pants ont été embal­lés par les nou­vel­les appro­ches de remè­des bien connus. Un réper­toire de KENT électronique a été offert à HSF-Bénin de la part du groupe de tra­vail nan­tais du Docteur Jacques Bourmaud. Le samedi 09 juillet 2011, il y a eu la pré­sen­ta­tion de 5 mémoi­res de fin de for­ma­tion à Cotonou à la faculté de méde­cine et de phar­ma­cie. Il s’agit des cinq can­di­dats sui­vants :

  • Dr Sylvie Alladaye Padonou : Pharmacienne : « La prise en charge des otites à l’officine »
  • Dr Laurence Denagnon : Pharmacienne : « Place du pharmacien d’officine en pharmacie »
  • Mr Franck Egounleti : Infirmier : « Apports de l’homéopathie dans la prise en charge de certaines dermatoses »
  • Mme Nathalie Dossou Alafia : Infirmière : « Les bienfaits de l’homéopathie à travers quelques cas cliniques »
  • Mr Jonas Hounkpe : Auxiliaire en pharmacie : « Application de remèdes homéopathiques en famille et en officine »

La mati­née a été clô­tu­rée par une céré­mo­nie de remise de diplô­mes. Le sou­hait des réci­pien­dai­res est que soit revue la pré­sen­ta­tion de l’attes­ta­tion de fin de for­ma­tion en homéo­pa­thie afin de mieux valo­ri­ser tout le tra­vail accom­pli.

Chaque réci­pien­daire a reçu un livre de réper­toire de KENT. Le bureau exé­cu­tif d’HSF-Bénin, rehaussé par la pré­sence du Docteur Gisèle Egounlety, a tenu une réu­nion de tra­vail avec les deux repré­sen­tants de HSFFrance en mis­sion. Les prin­ci­paux points abor­dés ont été :

  • La formation en homéopathie : nouvelle programmation 2012 Le planning est déjà bien préparé en alternance entre Cotonou et Porto Novo.
  • Le diplôme universitaire d’homéopathie : Les démarches sont à reprendre à cause des nouvelles nominations au rectorat de la Faculté de médecine et pharmacie. En outre, le document initial de juin 2009 ne prend en compte ni les sages-femmes ni les infirmiers qui actuellement font partie de l’enseignement supérieur.
  • La Formation Médicale Continue (FMC) : avec le souhait d’avoir 3 FMC par an, groupées avec des consultations didactiques. Et dans le même temps : organisation de séminaires de sensibilisation à l’intention des auxiliaires et para médicaux.
  • La recherche en homéopathie et groupe de travail : Le Docteur Jacques Bourmaud nous a invité à faire une relecture de la matière médicale à la lumière de l’expression des symptômes chez l’africain. Ceci rejoint notre vision et Madame Gisèle Kitti (sage-femme) avait déjà souhaité la constitution de groupe de travail par affinité de compétence. Mais à ce jour rien n’a démarré.
  • Les relations avec HSF-France : « Nous apprécions particulièrement les missions de HSF-France auprès de HSFBénin, les cours et les FMC nous permettent de poursuivre notre formation et d’acquérir des réflexes d’homéopathes. Nous espérons poursuivre ce partenariat pour la promotion de la médecine homéopathique sur tout le territoire béninois. »
  • Le jumelage entre HSF-Bénin et les homéopathes niçois : « nous envisageons le jumelage sous forme d’un parrainage pour la formation des étudiants, et des FMC pour la possibilité d’acquisition de matériels, informatiques par exemple, pour équiper les antennes de HSF-Bénin »

En conclu­sion, « nous féli­ci­tons les étudiants béni­nois qui ont accepté de faire le sacri­fice de suivre les deux ses­sions de for­ma­tion en 17 jours de cours inten­sifs. Nous espé­rons que les résul­tats aux exa­mens du 1er octo­bre 2011 expri­me­ront leur pas­sion de l’homéo­pa­thie. Nos remer­cie­ments vont aussi à l’adresse des for­ma­teurs béni­nois de plus en plus nom­breux qui n’ont pas ménagé leur dis­po­ni­bi­lité. Certains se sont pro­po­sés pour orga­ni­ser des séan­ces de révi­sion avec les étudiants tant à Cotonou qu’à Porto-Novo. Enfin nous tenons à remer­cier HSF-France pour le choix de for­ma­teurs de qua­lité : les Docteurs Jacques Bourmaud et Martine Durand Jullien envoyés pour cette mis­sion en Juillet 2011. Ils nous ont réga­lés de leurs riches ensei­gne­ments et expé­rien­ces. Nous remer­cions spé­cia­le­ment le Docteur Françoise Saint Didier votre res­pon­sa­ble de for­ma­tion pour l’orga­ni­sa­tion de cette mis­sion…… Nous espé­rons pour­sui­vre notre par­te­na­riat dans ce sens pour la pro­mo­tion d’une HOMEOPATHIE DE QUALITE pour des pro­fes­sion­nels de la santé bien formés. »

Docteur Clotilde Capochichi Présidente d’HSF- Bénin

« Il res­sor­tait du CR des for­ma­teurs d’HSF-France un cer­tain étonnement devant l’impor­tance donnée au pro­to­cole déployé lors de la remise des diplô­mes ; nous avons, nous, quitté depuis long­temps ces fastes : nos thèses ne sont plus qu’une for­ma­lité admi­nis­tra­tive bien sou­vent. L’échange des cultu­res est une bonne chose qui nous remet le passé en mémoire….Il nous faudra donc revoir le docu­ment de pré­sen­ta­tion de « Fin de Formation de l’Homéopathie » ! Peutêtre ne savons nous pas aussi bien qu’eux la valo­ri­ser, notre Homéopathie, et tout le mal que nous nous don­nons pour elle depuis tant d’années ! Enfin grâce à l’impli­ca­tion très active des étudiants afri­cains deve­nus déjà for­ma­teurs, nous pou­vons espé­rer que l’homéo­pa­thie s’étendra, et dans les autres pays d’Afrique, et même chez nous où elle est si mal reconnue et sou­vent mal­trai­tée. Merci aux béni­nois de Cotonou et de Porto-Novo de nous donner des leçons. »

Docteur Christine Arnoux - Ganties (31)

Un appel vient du Nord du Bénin

Dans la région de l’Atakora se situe l’hôpi­tal des frères de St Jean de Dieu de Tanguieta aux confins de trois pays : le Burkina Faso, le Togo et le Bénin. Cet hôpi­tal est le pre­mier employeur de la ville de Tanguieta : il sert 400 repas 3 fois par jour. C’est le centre médi­cal et chi­rur­gi­cal majeur de la sous-région (3500 inter­ven­tions et accou­che­ments par an, centre de soins pour les mala­dies tro­pi­ca­les, centre de renu­tri­tion, centre de for­ma­tion de l’uni­ver­sité de Cotonou.)

L’ONG Benin Develop est en train d’ins­tal­ler dans l’envi­ron­ne­ment de cet hôpi­tal une ferme pilote : un vaste projet agro­pas­to­ral afin de four­nir en céréa­les, légu­mes bio­lo­gi­ques et viande ovine, le centre de renu­tri­tion : un ensei­gne­ment selon les prin­ci­pes de Pierre Rabhi est mis en place : fabri­ca­tion d’amen­de­ment orga­ni­que, ges­tion de l’eau, recy­clage et valo­ri­sa­tion des déchets.

L’asso­cia­tion HSF-France est sol­li­ci­tée dans le sec­teur médi­cal et les Docteurs Frédéric Rérolle et Jean François Masson vont se rendre sur place en février pro­chain, pour pré­sen­ter à l’hôpi­tal de Tanguiéta cette « nou­velle méde­cine » qu’est l’homéo­pa­thie et exa­mi­ner la fai­sa­bi­lité d’un ensei­gne­ment de notre spé­cia­lité. Un tel projet, par sa glo­ba­lité, inté­resse par­ti­cu­liè­re­ment HSF-France car il répond aux objec­tifs de l’asso­cia­tion  : porter notre méde­cine vers ceux qui en ont le plus besoin.


design choc02
réalisé avec SPIP