Homéopathes Sans Frontières
France
Ouvrir à tous l’accès aux soins

Accueil du site > nos actions > La formation - les cours de HSF-France > Les matières médicales > China

China

= écorce de quin­quina remède his­to­ri­que puis­que c’est à partir de lui que l’homéo­pa­thie est née l’arbre (Cinchona) est ori­gi­naire d’Amérique du Sud.(à l’état sau­vage dans la cor­dillère des Andes) Il mesure 15 à 20M de haut, les fleurs sont blan­ches, jau­nâ­tres ou rosées , odo­ran­tes Cet arbre a une his­toire « tra­gi­que » : Les indiens ont tou­jours gardé secret l’exis­tence de cet arbre aux vertus extra­or­di­nai­res, sur­tout dans le trai­te­ment des fiè­vres mala­ria­les.. Fabriqué à partir de l’écorce du Quinquina, le secret de cette poudre fut ramené par les jésui­tes en occi­dent, acheté par Louis XIV, vendu pour de l’argent lors des épidémies, puis fal­si­fié pour un rap­port plus grand.. Commença, alors, la recher­che de cet arbre pour l’abat­tre , les puis­san­tes com­pa­gnies finan­ciè­res rêvent de le culti­ver. Le Quinquina pousse en alti­tude, sur le ver­sant ouest des mon­ta­gnes, par où arri­vent les pluies. Il est beau et har­mo­nieux. L’homme va arra­cher avec des cou­teaux, l’écorce, pro­vo­quant un écoulement irré­mé­dia­ble de la sève, ce qui empê­chera l’arbre de gran­dir, de se déve­lop­per, sinon par accès et non har­mo­nieu­se­ment. Se recons­truire cons­ti­tue pour le Quinquina un véri­ta­ble pro­blème.

  • China (PDF – 120.2 ko)

design choc02
réalisé avec SPIP